Sélectionner une page

☀️ Aidez la distillerie de Taulignan et Montbrison

La distillerie de Taulignan et celle de Montbrison accompagnent la création des produits Comette Cosmetics depuis ses débuts grâce à la distillation de Lavande et d’Immortelle.

Aujourd'hui celles-ci sont menacées et nous comptons sur votre aide pour lui donner un second souffle afin de continuer de développer de nouveaux produits toujours plus purs avec nos partenaires locaux et de faire perdurer une technique zéro déchet, ancestrale qui participe à l’économie locale et à la relation entre anciens et jeunes de petits villages.

Florian, Dorian, Loic, Nicolas, Clément et Gaëtan ont accepté avec plaisir et enthousiasme de poser pour vos beaux yeux et orner vos frigo afin que l’on oublie pas cette tradition si précieuse.

Les distilleries traditionnelles sont non polluantes, et fonctionnent en autonomie contrairement aux distilleries à gaz qui polluent, participent à l’extinction des Abeilles, aux travail ainsi qu’à la production de déchets Qui changent les sols de nos régions.

Nous avons ajouté un calendrier symbolique :

Les Dieux de la distillerie seront ajoutés dans chaque panier, libre à vous de faire un don supplémentaire durant la consultation de la page panier au moment du paiement .

Merci D’avance pour votre aide, pour votre engagement et pour les chers agriculteurs, apiculteurs et distillateurs ❤️

Ce n’est qu’ensemble que nous ferons la différence 🌼

Alice,

Fondatrice de Comette Cosmetics🪐

 

Distillerie de Taulignan

Cette distillerie a été construite en 1974. Après différents propriétaires, aujourd’hui elle appartient à la commune et exploitée par la CUMA (groupement d’agriculteurs de Taulignan et des environs). Le lavandin y est distillé à la méthode traditionnelle, c’est-à-dire qu’il est coupé, séché sur place pendant quelques jours, puis ramassé et distillé pendant 45 minutes dans des cuves de 6 000 litres chacune. Une méthode qui ne représente plus que 5 % de la production totale d’essence de lavandin et qui tend à disparaître au profit de celle du “vert broyé “demandant beaucoup moins de main-d’œuvre. De nos jours à Taulignan, il ne se distille plus que 6 tonnes dans la saison.

Source : https://cartepatrimoine.ladrome.fr/notice-3389